EN
Suivez-nous sur Facebook!
Ma liste de souhaits   

Plein air hivernal : êtes-vous bien préparé?

Mis à jour le 23 octobre 2020

L’hiver n’est pas à prendre à la légère. Lorsqu’on pratique une activité de plein air, la plupart du temps loin des services, il est primordial d’être habillé adéquatement et d’avoir l’équipement nécessaire pour faire face aux conditions climatiques et aux imprévus qui pourraient prolonger la durée d’une sortie.

Voici quelques conseils pour pratiquer vos activités hivernales de façon sécuritaire.

  1. Système multicouche : Peu importe l’activité que vous pratiquez, le système multicouche vous permet de régulariser votre température corporelle en retirant ou en ajoutant des épaisseurs au besoin. Ce système de « pelures d’oignon » comporte trois couches : 

    La couche de base est en contact direct avec la peau. Elle évacue l’humidité et garde le corps au sec, ce qui est primordial l’hiver pour conserver sa chaleur. Un haut à manches longues en laine mérinos ou en tissu synthétique est idéal. Évitez le coton à tout prix : il se mouille rapidement et ne sèche pas bien. Hiver comme été, c’est un très mauvais choix. 

    La couche intermédiaire emprisonne la chaleur du corps et poursuit le transfert de l’humidité vers l’extérieur afin de vous garder au chaud. La laine polaire est parfaite pour les activités intenses, et le duvet est idéal pour les activités de faible intensité ou lors des pauses, lorsque le corps risque de se refroidir rapidement. 

    La couche externe sert de protection contre le vent et les précipitations. Il est important qu’elle soit « respirante » afin de laisser l’humidité s’échapper des autres couches. Un manteau en Gore-Tex est un bon exemple de couche externe. 
     
  2. Extrémités : L’hiver, les risques d’engelures aux extrémités sont grands. Gardez vos extrémités au chaud avec une tuque, des mitaines, des chaussettes et des bottes de bonne qualité. Comme pour les vêtements, évitez le coton. Des chauffe-mains ou des chauffe-pieds sont pratiques par temps très froid ou pour les personnes qui ont des problèmes de circulation sanguine aux extrémités. Ils peuvent aussi servir de source de chaleur en cas d’urgence. 
     
  3. Ange gardien : Lors de toute excursion en plein air, informez une personne (ami, voisin, membre de la famille) de votre itinéraire et de l’heure prévue de votre retour, et prévenez cette personne lorsque vous êtes de retour. Entendez-vous sur la procédure à suivre si vous êtes en retard. En cas de pépin, vous saurez qu’un ange gardien vous enverra de l’aide. Il est important que la personne sache où vous allez (nom du sentier, parcours prévu, lieu de stationnement de votre véhicule, etc.) afin que les secours se dirigent au bon endroit. 
     
  4. Sac à dos : Apportez suffisamment d’eau et de nourriture (de préférence des collations très caloriques), une lampe frontale et des piles de rechange, des allumettes dans un sac étanche, une trousse de premiers soins, un bivouac de poche, un sifflet, un téléphone, une carte des sentiers et une boussole.  
  5. Ne surestimez pas vos forces : choisissez un itinéraire qui convient à votre condition physique et planifiez la durée de votre excursion de façon conservatrice.

  6. Partez en groupe d’au moins deux personnes ayant les compétences, les habiletés et la forme physique nécessaires.

  7. Informez-vous des prévisions météorologiques et des conditions locales (état des sentiers et de la neige, température prévue, vents et précipitations, etc.).

  8. N’oubliez pas que le soleil se couche tôt! Planifiez votre journée en conséquence.

Quelques trucs bons à savoir :

  1. L’hiver, l’eau gèle rapidement dans une gourde ou un sac d’hydratation traditionnels. Utilisez une gourde isotherme. Pour un peu de réconfort, apportez une partie de votre eau sous forme de boisson chaude (bouillon de poulet, chocolat chaud ou tisane).
  2. Il est préférable de ranger le téléphone et les piles de rechange dans la poche intérieure de votre manteau, car les piles se déchargent rapidement au froid.
  3. C’est bien beau d’avoir une boussole, mais encore faut-il savoir s’en servir! Rando Québec offre une formation très utile à tous les adeptes de plein air.