EN
Suivez-nous sur Facebook!
Ma liste de souhaits   

Les essentiels du sac à dos en randonnée pédestre

Mis à jour le 14 juin 2021

Partir en randonnée sans sac à dos, c’est un peu comme conduire sans ceinture de sécurité : un pari risqué! Qu’on parte pour une heure ou une journée, il est essentiel de pouvoir subvenir à ses besoins sans compter sur les autres ou une aide extérieure rapide.

Voici quelques conseils pour planifier votre sac à dos pour une randonnée trois saisons (printemps, été, automne). 

Faire face aux urgences 

On pense souvent qu’en cas de pépin, il suffit d’appeler le 911. Mais en forêt ou en montagne, rejoindre et évacuer un randonneur peut prendre beaucoup de temps et coûter cher. Sans compter qu’une évacuation mobilise de nombreux secouristes qui se mettent eux-mêmes à risque. C’est donc un pensez-y-bien! S’il n’y a toutefois aucune autre solution possible, on peut mettre les chances de son côté en étant bien équipé pour se protéger des éléments, se nourrir et s’hydrater convenablement en attendant les secours. 

Manger comme un écureuil 

En randonnée, il est important d’avoir assez de « carburant » et de pouvoir manger tout au long de l’excursion, à petites doses, un peu comme un écureuil. Prévoyez un assortiment de collations à haute teneur en calories et faciles à manger avec les mains. Quelques exemples de collations pratiques : barre énergétique, mélange de noix et de fruits séchés, morceau de fromage, dattes, œuf à la coque. Apportez toujours des collations supplémentaires afin d’avoir assez d’énergie en cas d’imprévu, comme un détour qui rallonge la journée. 

Randonner sans laisser de traces 

Le meilleur moyen de protéger nos milieux naturels est de n’y laisser aucune trace. Un sac à déchets est donc un essentiel pour ne rien laisser derrière soi, y compris les déchets alimentaires (pelures de fruits, écailles de noix, etc.), qui perturbent les comportements de la faune.

Le papier hygiénique et les mouchoirs n’ont pas leur place en nature non plus! Pour en savoir plus, consultez le site web de Sans Trace Canada

Se protéger des éléments 

La météo peut toujours nous réserver des surprises. Aussi, dans les milieux dégagés comme le sommet d’une montagne, il est difficile de trouver un abri et les effets du soleil, du vent ou de la pluie peuvent rapidement se faire sentir. En plus de s’habiller adéquatement pour la saison, il est primordial de prévoir des accessoires de protection : une casquette, des lunettes de soleil et de l’écran solaire pour les journées très chaudes; un coupe-vent imperméable en cas de mauvais temps; un haut à manches longues isolant, une tuque et des gants pour les journées fraîches et pour conserver sa chaleur sur les sommets et lors des pauses. Le confort est la clé d’une randonnée agréable! 

S’orienter avec confiance 

Planifiez toujours votre itinéraire avant de partir et apportez toujours une carte des sentiers afin de pouvoir vous orienter sur le terrain. Assurez-vous de bien lire la signalisation en chemin. Il existe aussi des applications de géolocalisation, comme Ondago, qui permettent aux randonneurs de connaître leur position en temps réel, sans connexion au réseau cellulaire. Mais comme une pile de téléphone n’est pas éternelle, il est préférable d’avoir un plan B, comme une bonne vieille carte en papier, que l’on peut mettre dans un sac Ziploc pour la protéger de la pluie. Envie d’en savoir plus sur l’orientation? Optez pour une formation avec Rando Québec

Gérer les bobos 

La trousse de premiers soins n’a pas besoin d’être énorme. Il existe divers formats de trousses sur le marché, mais on peut très bien se constituer une trousse « maison », adaptée au type d’excursion que l’on prévoit. Il est possible d’acheter des pansements, bandages et autres accessoires en vrac en pharmacie. Pour la randonnée pédestre, pensez en particulier aux égratignures, aux coupures, aux ampoules, aux foulures et aux entorses, aux allergies et aux antidouleurs. Notez que cette liste n’est pas exhaustive. Pour en savoir plus sur les premiers soins, rien de mieux qu’une formation avec l’un de nos partenaires : SIRIUSMEDx , Atout Plus et Impact Santé

Se protéger de la COVID-19 

Tant que des mesures sanitaires seront en vigueur, un couvre-visage et du désinfectant pour les mains sont essentiels, même en plein air! Que ce soit pour avoir les mains propres à l’heure du lunch ou pour prendre une pause à un belvédère populaire, ces articles sont de précieux alliés. 

Être prêt(e) à toute éventualité 

Un téléphone et un sifflet vous permettront de demander de l’aide en cas de pépin ou de signaler votre présence aux secouristes qui vous cherchent. Si vous partez pour une demi-journée ou une journée entière, en terrain accidenté ou en milieu isolé, soyez prêt(e) à toute éventualité, y compris une nuit à l’extérieur. Prévoyez une lampe frontale, un bivouac de poche, un haut isolant, une tuque et des gants pour vous garder au chaud. Si les nuits sont fraîches, un tapis de sol et une bâche seront utiles pour vous isoler du sol et faire un abri.  

Enfin, informez toujours un(e) proche de votre itinéraire et de l’heure prévue de votre retour, et avisez cette personne une fois votre excursion terminée. Vous aurez ainsi l’assurance qu’un ange gardien vous enverra de l’aide si vous ne rentrez pas à l’heure prévue.  

Aide-mémoire

  • Téléphone chargé à 100 %  
  • Carte des sentiers 
  • Eau en quantité suffisante 
  • Nourriture (une collation/heure et quelques extras) 
  • Lunettes de soleil 
  • Insectifuge et crème solaire 
  • Sifflet 
  • Trousse de premiers soins 
  • Lampe frontale et piles de rechange 
  • Sac à déchets 
  • Haut à manches longues isolant (ex. : polar, duvet) 
  • Coupe-vent imperméable 
  • Selon la saison : casquette, tuque, gants, cache-cou (« buff ») 
  • Couvre-visage et désinfectant pour les mains 

Pour les excursions en terrain difficile ou en milieu isolé, ajoutez : 

  • Briquet 
  • Bivouac de poche 
  • Tapis de sol 
  • Bâche et cordelette