EN
Suivez-nous sur Facebook!
Ma liste de souhaits   

La petite histoire du parc régional des Grandes-Coulées

Mis à jour le 9 juin 2021

(c) Texte Steve Garneau

Dans une région comme celle de la MRC de L’Érable, où le territoire est majoritairement constitué de propriétés privées, l’accès aux grands espaces de nature demeure un enjeu important.

Dans ce contexte, le parc régional des Grandes-Coulées représente un véritable trésor, une oasis de plein air, permettant de s’évader en pleine forêt et d’y découvrir la nature dans sa plus simple et sa plus pure beauté.

On vous partage aujourd’hui sa petite histoire, racontée par Steve Garneau, coordonnateur du parc.

 

 

SECTEUR DE LA FORET ANCIENNE

Au secteur de la Forêt ancienne, ce sont 10 km de sentiers qu’il est possible de sillonner le long de la magnifique rivière Noire. Ce qui distingue ce secteur? C’est certainement son accessibilité.

La famille est au cœur de la mission du parc régional et il était important que petits et grands puissent profiter de cet espace. Accessibles gratuitement, les sentiers ont un faible dénivelé qui permet aux jeunes parents d’y circuler avec une poussette à grandes roues ou de tirer les tout-petits en luge en hiver.

Pour nous, être accessible pour les familles, cela veut aussi dire que les chiens en laisse sont les bienvenus parce que, disons-le, vos compagnons à quatre pattes font partie intégrante de votre famille!

Les quatre saisons sont magnifiques au parc. Entre les couleurs flamboyantes de l’automne, le tapis blanc de l’hiver, la forêt qui se réveille au printemps et la beauté de l’été, chaque saison offre une multitude d’activités.

La pêche

Tantôt calme et profonde, tantôt parsemée de petits rapides, la rivière Noire offre une panoplie de scénarios pour déjouer les truites vigoureuses. Nous avons aménagé plus de 30 fosses que nous ensemençons chaque année, au plus grand plaisir des amateurs de pêche qui, comme moi, apprécient la quiétude de l’endroit. C’est idéal pour initier les jeunes à la pratique.

Parc regional des Grandes-Coulees_(c) Kim Roberge

L’hébertisme

Pour amuser vos « minis », nous avons fait installer une piste d’hébertisme qui se trouve tout près du stationnement. Faits de bois et de cordes, les 18 modules sont parfaitement intégrés à l’ambiance forestière. Aucun enfant ne peut résister à l’appel de libérer l’aventurier en lui!

Parc re?gional des Grandes-Coule?es_(c) Kim Roberge

L’observation de la faune et de la flore

Il est aussi possible d’observer les nombreux oiseaux qui virevoltent près des mangeoires du refuge. Dès le début mai, une grande variété d’oiseaux nicheurs s’y retrouve, dont plusieurs espèces de parulines, des cardinaux à poitrine rose et plusieurs autres.

Leurs chants sont magnifiques, on dirait que chaque centimètre de la forêt est animé.

Le parc est également généreux pour les amateurs de mycologie. En prenant le temps de s’y arrêter, des champignons de toutes les couleurs et de toutes les formes peuvent y être observés, surtout à l’automne.

Parc Grandes-Coulees_Mycologie (c) Kim Roberge

Parc regional des Grandes-Coulees_(c) Kim RobergeLe rallye GPS

Pour les plus curieux, il et possible de participer au rallye GPS. Offrant des circuits de niveaux différents, le rallye sollicite l’esprit de déduction de tous les participants.

Le refuge

À mi-parcours des sentiers, c’est le temps de prendre une pause dans notre refuge! Les bancs et les tables de pique-nique à l’intérieur et aux alentours du refuge permettent d’y casser la croûte. Entendre la rivière couler doucement en arrière-plan est une vraie thérapie.

En hiver, le refuge chauffé au bois par les randonneurs offre une ambiance réconfortante et relaxante dont je ne peux pas me lasser.

Et si c’est aussi votre cas, je vous invite à louer le refuge pour y passer la nuit le soir venu. C’est une véritable incursion au cœur de la quiétude de la forêt et vous y dormirez comme un bébé.

Parc Grandes-Coulees_Grande tourbiere_(c)Marie-Chantal Brisson

SECTEUR DE LA GRANDE TOURBIÈRE DE VILLEROY

Le secteur de la Grande tourbière de Villeroy, pour sa part, offre une randonnée totalisant 5 kilomètres. Une partie de la randonnée est sur un trottoir de bois au cœur de la tourbière ouverte.

Se retrouver au cœur d’une tourbière ouverte, autrement inaccessible, est une expérience unique. Cela permet d’observer la nature sous un autre angle et c’est magnifique.

Le secteur est excellent pour l’ornithologie et l’observation de la faune et de la flore particulières de ce milieu.

La Grande tourbière de Villeroy est en voie de devenir une réserve écologique désignée par le gouvernement du Québec. Elle fera partie du réseau des aires protégées du Québec grâce à sa superficie imposante et à son intégrité écologique qui a été préservée avec les années.

Maintenant, êtes-vous aussi convaincus que moi? Je vous invite à venir profiter à votre tour de VOTRE TERRAIN DE JEUX!

(c) Steve Garneau, coordonnateur du parc