Suivez-nous sur Facebook!
Ma liste de souhaits   

Comment préparer son séjour en canot-camping?

11 juin 2018

Texte: Sarah-Julie Hache

Le canot-camping est une joie de la période estivale. Elle nous permet de reconnecter avec la nature et de profiter du grand air. Que ce soit en famille ou entre amis, les bons moments sont assurés. Cependant, une bonne préparation est la clé pour éviter les mauvaises surprises!

Quoi planifier?

Plusieurs éléments sont en prendre en compte avant de partir à l’aventure. La première étape serait de déterminer le lieu, la durée du séjour, la date d’arrivée et de retour ainsi que l’itinéraire désiré. Si vous êtes en panne d’inspiration pour le choix du lieu, consultez notre sélection des 5 meilleurs sites de canot-camping ou bien les 10 plus belles rivières du Québec.  

Il est très important de bien évaluer le parcours ainsi que la distance à parcourir pour s’assurer que chacune des personnes qui vous accompagnera aura les capacités physiques nécessaires pour participer à l’aventure. Chaque personne doit maîtriser les compétences de bases pour le maniement de la pagaie dans les rapides ou bien d’avoir l’endurance nécessaire pour une activité longue durée.

Pour votre première fois, nous vous recommandons fortement de faire équipe avec des personnes expérimentées ou d’avoir recours à une entreprise qui offre l’accompagnement d’un guide. Ils pourront ainsi mieux vous conseiller lorsque vous traverserez des rapides ou bien vous dire quoi faire afin de ne pas chavirer...

Quelques précautions

Avant de partir pour votre expédition, prenez connaissance de la température prévue pour votre séjour. Cela vous permettra d’adapter votre matériel et vos vêtements en conséquence. Il est aussi très judicieux de s’informer sur le niveau des rivières; la difficulté des cours d’eau y est notée de I à V (I étant facile et V étant le plus difficile), le nombre de portage à faire et leur distance de marche y sont également indiqués. Soyez vigilant et sachez que VOUS êtes responsable de votre propre sécurité. Avant de partir, avertissez un ami ou un proche qui ne sera pas du périple en mentionnant la date du départ, le nombre de personnes vous accompagnant, l’itinéraire prévu et de la date votre retour. Avertissez aussi l’accueil, lors de votre arrivée, de ses mêmes informations.

Enfin, n’oubliez pas de toujours porter votre veste de flottaison lors de la pratique de l’activité et que chaque embarcation ait une ligne d’attrape flottante d’au moins 15 mètres et une écope, très pratique en cas de chavirement ainsi qu’un dispositif sonore comme un sifflet. Prenez aussi le temps de vous arrêter avec votre groupe pour discuter de la trajectoire à prendre pour traverser chaque rapide, ainsi, vous éviterez de prendre des risques inutiles. Les personnes plus expérimentées devraient passer en premier et attendre les autres embarcations à la sortie de chaque rapide pour être prêt à porter secours en cas d’incident. S’il y a deux embarcations avec des personnes plus expérimentées, répartissez le groupe de manière à ce qu’il y ait une embarcation en avant et une à l’arrière.

Trucs pratico-pratique pour ne rien oublier!

Avoir un bon équipement est la clé pour profiter du séjour en tout confort. Habituellement, lorsque vous réservez un séjour avec une entreprise, tout l’équipement (embarcation, pagaies) et le matériel de sécurité (VFI, écope, …) sont fournis. Pour plus de confort, vous pouvez aussi emporter les vôtres.

Un autre truc, pour transporter votre matériel, serait de les mettre dans des sacs étanches ou des barils, croyez-moi ils seront très appréciés en cas de chavirement. Les barils pourront aussi vous servir sur votre lieu de campement pour entreposer votre nourriture et, muni d’une corde, les accrocher dans un arbre (pour éviter les visites nocturnes indésirables d’animaux).

N’oubliez pas d’emporter une carte du parcours planifié (protégée dans un sac en plastique), des allumettes, un sifflet, un GPS ou une boussole pour se repérer dans les grands lacs. Par souci environnemental, emportez des sacs pour vos déchets que vous ramènerez après votre aventure et un savon biodégradable pour nettoyer votre matériel afin de respecter les principes d’éthique sans traces.

Pour faciliter l’entretien et le séchage, priorisez des vêtements et matériaux en fibres synthétiques. Adoptez aussi une approche multicouche pour être prêt à toute éventualité et voyagez léger! Dans vos bagages, prévoyez d'emporter un filtreur portatif ou une casserole et un brûleur pour faire bouillir votre eau au moins 20 minutes. Il se peut qu’il y ait des bactéries nuisibles pour l’organisme, si vous filtrez uniquement l’eau, buvez la avec modération puisqu’il se peut qu’il reste de petites particules, d’où le fait qu’il faut prioriser l’eau bouillie. Du côté de la cuisine, si vous manquez d’inspiration, consultez nos idées de recettes en camping pour épater vos amis ou bien changer votre routine.

Enfin, si vous prévoyez pêcher lors de vos vacances, ayez en main votre permis de pêche et informez-vous des périodes de pêche sur votre lieu de séjour.

Pour vous aider dans vos recherches, vous pouvez consulter notre section canot et canot-camping pour trouver une entreprise dans la région désirée pour vos vacances.

Pour vous aider à planifier votre itinéraire autonome, consultez la SÉPAQ ou bien de la Fédération québécoise du canot et du kayak.

Enfin, voici une liste exhaustive du matériel a emporté pour votre aventure, elle pourra vous servir d’aide-mémoire. N’hésitez pas aussi à visionner la capsule informative pour vos escapades sur l’eau.

 

Inspirations: